Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Informations pratiques

      logoauneuil2013.jpg

Bibliothèque municipale d'Auneuil

89, rue de la place

60390 AUNEUIL

 

Tél. 03 44 47 78 10

mail

           

Ouverture public :

Mardi

15h00-17h30

Mercredi

10h00-12h30 / 13h30-17h00

Jeudi

16h00-18h00

Samedi

13h30-17h00

1er et 3ème du mois

10h00-12h30 / 13h30-17h00

Recherche

A noter dans vos agendas !

Ateliers tricot enfant : Mercredi 22 avril de 14h à 16h. Inscrivez-vous !

Expo "Le polar au cinéma" jusqu'au 22 avril

 

Fermeture : La bibliothèque sera fermée du vendredi 24 avril au soir jusqu'au lundi 4 mai inclus

 

 

 


Archives

Voir tous les albums photos

Pour voir tous les albums photos mis en ligne, il vous suffit de cliquer sur n'importe quelle photo qui apparaît. Vous serez redirigés vers une fenêtre qui vous permettra de consulter l'ensemble des photos d' un album ou bien encore de les visualiser tous !

1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 14:11

Romans

 

rose.jpgRose/Tatiana de Rosnay - Editions Héloïse d'Ormesson, 2011

Résumé : Paris sous le second empire. Les ambitieux travaux d'Hausmann réduisent les quartiers entiers en poussière et génèrent des milliers d'expropriations douloureuses. Loin du tumulte Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg. Jusqu'au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie. Liée par une promesse faite à son mari, ele ne peut se résoudre à partir. Contre le baron, contre l'empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé.

 

Extrait : En regardant Germaine plier soigneusement ma garde-robe, je fus frappée par la fragilité de nos existences. Nos biens matériels ne sont que des petits biens emportés par la tourmente de l'indifférence...Tous ces vêtements sur lesquels je ne poserais plus jamais les yeux, choisis avec une dévotion infinie...Maintenant ils n'avaient plus d'importance. A quelle vitesse pouvons-nous changer ! Avec quelle rapidité évoluons-nous, telle la girouette, dès que tourne le vent.

 

Vous en parler : Beau romant, très touchant, d'une grande sensibilité, écrit avec beaucoup de poésie. Une vie dévoilée page après page, une promesse tenue bien au-delà du raisonnable. Un pan de l'histoire de Paris vécu de l'intérieur, par une habitante du quartier. Une invitation aussi à revisiter l'histoire de Paris éventrée par le baron Haussmann au XIXème siècle.

Posté par Martine

 

hommes_sirenes.jpgLes hommes sirènes/Fabienne Juhel - Editions La Brune, 2011

Résumé : Défenses de déposer des ordures. Il a suffi cette mention, en apparence anodine, sur la pallisade d'un chantier, pour qu'Antoine jette ses clefs dans une décharge et quitte femme et enfant. Cet homme en décalage, au chômage volontaire depuis quelque temps, se met en marche pour un long périple à travers la France de Saint-Malo au Saintes-Marie-de-la-Mer.

 

Extrait : L'homme baisse les yeux et fixe ses mains. Elles sont posées sur ses cuisses. Elles sont sages. Identiques et jumelles, elles posent. Elles prennent leur temps. Ce sont des mains modèles... Elles savent des choses qu'il ignore, même que n'est pas la première fois...L'homme commence à se méfier de ses mains, de la gauche particulièrement. Celle-là est reliée par connexion nerveuse au coeur. Elle est de connivence avec lui, de tout coeur, comme on dit.

 

Vous en parler : Roman étrange, noir, ténébreux, rempli de zones d'ombres que "l'homme" dévoile peu à peu afin de trouver à travers sa quête sa propre identité, la catharsis se fait lentement au détour des rencontres lors de son voyage vers la mer. A travers le roman, c'est une analyse fine de la condition humaine qui nous est décrite, avec ses noirceurs, ses manques, ses faiblesses. Phrases courtes et peu de style tout de même.

Posté par Martine

 

Littérature

 

rilke.jpgLettres à un jeune poète/Rainer Maria Rilke, Gallimard poésie, 2000

 

Résumé : En 1903, un poète de 20 ans, Franz Xaver Kappus, alors étudiant à l'Académie militaire de Wiener-Neustadt, décide d'envoyer à Rainer-Maria Rilke, poète allemand, ses premiers essais poétiques accompagnés d'une lettre dans laquelle il lui avoue douter de sa vocation. Il ne pouvait espérer une plus belle écoute et plus juste accueil à ses incertitudes.

Pendant 5 ans, de 1903 à 1908, Rilke répondra régulièrement à ce jeune homme qu'il ne recontrera jamais. Rilke aborde tous les grands sujets de l'existence : l'amour, la mort, Dieu, la solitude, la maladie.

3 ans après la mort du maïtre en 1929, Franz Xaver Kappus édite dix courriers que lui a envoyés l'auteur des Elégies de Duino et les accompagne d'une courte et respectueuse préface. Il décide simplement d'intituler ce recueil : Lettres à un jeune poète. Ce guide spirituel connaîtra un succès éditorial mondial qui ne s'est jamais démenti depuis.

 

Extrait :  [...] Cherchez en vous-mêmes. Explorez la raison qui vous commande d'écrire; examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur; faites-vous cet aveu : devriez-vous mourir s'il vous était interdit d'écrire. Ceci surtout : demandez-vous aux heures les plus tranquilles de la nuit :  Ecrire m'est-il nécessaire ? Creusez en vous-mêmes à la recherche d'une réponse profonde. Et si celle-ci devait être affirmative, si vous deviez répondre à cette question par un puissant et simple "je ne peux pas faire autrement", alors bâtissez votre vie selon cette nécessité.

 

Vous en parler : Rainer-Maria Rilke écrit avec une extrême délicatesse, une plume juste, humble et magistrale tout à la fois. Les mots sont fort, d'une pronfonde beauté. Je lis Rilke à tous les moments du jour comme de la nuit. Sa prose comme sa correspondance me remplissent d'une joie que j'aime partager. Sa façon d'écrire est un pur délice car il dit l'essentiel avec un minimum de mots. Le superflu des phrases longues, gorgées d'adjectifs ou d'adverbes ne sont pas faites pour le poète qui a écrit notamment "Vergers" , poèmes écrits en langue française simplement parce qu'il ne trouvait pas d'équivalent à ce mot en allemand qu'il trouvait magnifique.

Voici un de ses vers (pour le plaisir) :

Ce ne sont pas des souvenirs qui en moi t'entretiennent,

Tu n'es pas non plus mienne par la force d'un beau désir,                                                                                                                                Ce qui te rend présente, c'est le détour ardent qu'une tendresse lente décrit dans son propre sang. 

Je suis sans besoin de te voir apparaître, il m'a suffi de naître pour te perdre un peu moins.

Posté par Cathy

 

Documentaires

 

joueurs_de_nature.jpgJoueurs de nature, 45 jeux traditionnels en land art/Marc Pouyet - Editions Plume de carotte, 2011

 

Marelles, loterie, dominos, quilles, toupies, échecs, billes...Rappelez-vous, nous y avons tous joué. Grâce à cet ouvrage, vous pouvez les fabriquer vous-mêmes avec des éléments de la nature. Cette nature qui nous offre une telle variété de matières, de couleurs et de formes idéales pour s'amuser et créer ses propres jeux, naturellement.

 Marc Pouyet est graphiste, illustrateur, plasticien. Il intervient également dans des ateliers de pratiques artistiques pour enfants et adultes en milieu scolaire ou associatif.

Du même auteur : Artistes de nature, pratiquer le land art au fil des saisons et artistes de jardin, pratiquer le land art au potager aux éditions Plume de carotte.

 

Vous en parler : de la pure poésie ! On a envie de tout faire, de tout essayer, d'aller cueillir, ramasser, glaner, collectionner feuilles, fruits, cailloux, bois, coquillages et de créer, créer encore et encore.

Les illustrations sont magnifiques et but et mode d'emploi des différents jeux proposés expliqués clairement et simplement.

J'ai adoré notamment :

- le jeu des Echecs à base de tiges et feuilles de bettes, d'une série de poireaux et carottes

- le jeu des 7 familles à base d'herbes, feuilles, brindilles, lichen, plumes, fleurs, écorce

- le jeu de la marelle dans de l'eau peu profonde à base de roseau ou sur la plage à l'aide de coquillages et petits cailloux

Posté par Cathy

 

 land_art2.jpg

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DELACOUR 12/07/2011 11:49


Géniale cette expo!!!!même pas eu le temps de venir...Merci de m'avoir fait partager cette expo par mail sinon je ne l'aurai pas vu. Bravo à tous les participants qui ont su laisser parler leur
imagination...car certains en ont vraiment beaucoup!!!!
Véronique DELACOUR


Coup de coeur

 


l'idée ridicule L'idée ridicule de ne plus jamais te voir/Rosa Montero - Editions Métailié, 2015

 

Chargée d'écrire une préface pour l'extraordinaire journal que Marie Curie a tenu après la mort de son mari, Pierre Curie, Rosa Montero s'est vue prise dans un tourbillon de mots. Au fil de son récit du parcours extraordinaire et largement méconnu de cette femme hors normes, elle construit un livre à mi-chemin entre les souvenirs personnels et la mémoire collective, entre l'analyse de notre époque et l'évocation intime.

Elle nous parle du dépassement de la douleur, du deuil, de la reconstructiond e soi, de la bonne mort et de la belle vie, de la science et de l'ignorance, de la force salvatrice de la littérature...

Vivant, livre, original, ce texte étonnant, plein de souvenirs, d'anecdotes nous plonge dans le plaisir primaire qu'apporte une bonne histoire. Récit sincère et émouvant.