Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Informations pratiques

      logoauneuil2013.jpg

Bibliothèque municipale d'Auneuil

89, rue de la place

60390 AUNEUIL

 

Tél. 03 44 47 78 10

mail

           

Ouverture public :

Mardi

15h00-17h30

Mercredi

10h00-12h30 / 13h30-17h00

Jeudi

16h00-18h00

Samedi

13h30-17h00

1er et 3ème du mois

10h00-12h30 / 13h30-17h00

Recherche

A noter dans vos agendas !

Ateliers tricot enfant : Mercredi 22 avril de 14h à 16h. Inscrivez-vous !

Expo "Le polar au cinéma" jusqu'au 22 avril

 

Fermeture : La bibliothèque sera fermée du vendredi 24 avril au soir jusqu'au lundi 4 mai inclus

 

 

 


Archives

Voir tous les albums photos

Pour voir tous les albums photos mis en ligne, il vous suffit de cliquer sur n'importe quelle photo qui apparaît. Vous serez redirigés vers une fenêtre qui vous permettra de consulter l'ensemble des photos d' un album ou bien encore de les visualiser tous !

24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 10:42

arrete_de_mourir.jpgArrête de mourir/Irène Cohen-Janca - Editions Actes sud junior, 2011

 

Résumé : Samuel voudrait profiter de ses 17 ans, être amoureux, insouciant... Mais la vie en a décidé autrement et il doit affronter le regard et les attitudes de sa mère qui vacille et se perd tout doucement. Comment vivre aux côtés d'une mère qu'on ne reconnaît plus ?

 

Extrait : "ça a commencé avec les post-it. Tu t'es mise à en acheter des tonnes. A les stocker frénétiquement. Ils trainaient partout dans la cuisine, la salle de bains, les chambres. Tu en bourrais ton sac comme s'il t'en fallait toujours à proximité. Pour te rassurer. Te protéger. Au début, on ne savait pas encore de quoi. Accro au post-it. On en rigolait. Et puis le reste est venu. Lentement. Insidieusement. Moins marrant". Ton mal porte un nom barbare : Alzheimer.

 

Vous en parler : Petit livre de 80 pages, grande histoire d'amour entre une mère et son fils. A lire d'une traite, presque d'un seul souffle comme on pourrait imaginer Samuel nous la raconter. "Arrête de mourir" est une longue plainte, empreinte de rage et de désespoir, d'un enfant face à sa mère qu'il ne reconnaît plus, qu'il croit devenir folle,  qui oublie tout, même les prénoms de ces enfants. "J'aime mieux que tu crèves avant d'oublier mon nom"

 

bicyclette_rouge.jpgLa bicyclette rouge/Kim Dong Hwa - Editions Paquet, 2003-2006

3 tomes de la série : Yahwani ; Les Roses trémières ; Les mères

 

Résumé : C'est l'histoire d'un facteur qui circule doucement en harmonie avec la nature sur les routes de campagne à la rencontre des habitants de Yahwari. Recontres inattendues, drôles ou tendres. Il est le lien entre quelqu'un d'autre et chacun d'entre eux. Il bavarde, s'interroge, connait leurs attendes, évoque leur famille, collectionne un peu d'eux chaque jour.

 

 Extrait : Tous les matins, quand je prépare ma tournée, je guette une certaine adresse sur les enveloppes. Celle de la maison du poète. Je suis content quand j'ai une lettre pour lui, c'est comme si j'avais trouvé un trèfle à quatre feuilles. Après le village de Yetdong, j'arrive à Sédong et me rends à sa maison. Le portail et la clôture sont en bois naturel. La boite aux lettres rouge ressemble à un nid d'oiseaux. Je l'ouvre doucement comme si je voulais prendre des oeufs. Il y a un petit mot plié...je sais qu'il m'est destiné pour me remercier.  Sous un vieil arbre à l'entrée du village, je déplie le mot et suis tout excité comme si je lisais une lettre d'amour. Je suis le spectateur de la vie du poète. C'est déjà mon 76ème poème. On pourrait en faire un livre. Le seul recueil au monde de poèmes dédiés à un facteur !

 

Vous en parler : Dans la famille des Mangas, il existe le Manhwa, nom donné à la BD coréenne, dont fait parties les histoires courtes de Kim Dong Hwa. Tendre, poétique, merveilleusement bien illustrée, la Bicylette rouge est de ces lectures douceur, contemplative que j'aime particulièrement. Histoire de tout ralentir. Un délice !

Postés par Cathy

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Coup de coeur

 


l'idée ridicule L'idée ridicule de ne plus jamais te voir/Rosa Montero - Editions Métailié, 2015

 

Chargée d'écrire une préface pour l'extraordinaire journal que Marie Curie a tenu après la mort de son mari, Pierre Curie, Rosa Montero s'est vue prise dans un tourbillon de mots. Au fil de son récit du parcours extraordinaire et largement méconnu de cette femme hors normes, elle construit un livre à mi-chemin entre les souvenirs personnels et la mémoire collective, entre l'analyse de notre époque et l'évocation intime.

Elle nous parle du dépassement de la douleur, du deuil, de la reconstructiond e soi, de la bonne mort et de la belle vie, de la science et de l'ignorance, de la force salvatrice de la littérature...

Vivant, livre, original, ce texte étonnant, plein de souvenirs, d'anecdotes nous plonge dans le plaisir primaire qu'apporte une bonne histoire. Récit sincère et émouvant.