Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Informations pratiques

      logoauneuil2013.jpg

Bibliothèque municipale d'Auneuil

89, rue de la place

60390 AUNEUIL

 

Tél. 03 44 47 78 10

mail

           

Ouverture public :

Mardi

15h00-17h30

Mercredi

10h00-12h30 / 13h30-17h00

Jeudi

16h00-18h00

Samedi

13h30-17h00

1er et 3ème du mois

10h00-12h30 / 13h30-17h00

Recherche

A noter dans vos agendas !

Ateliers tricot enfant : Mercredi 22 avril de 14h à 16h. Inscrivez-vous !

Expo "Le polar au cinéma" jusqu'au 22 avril

 

Fermeture : La bibliothèque sera fermée du vendredi 24 avril au soir jusqu'au lundi 4 mai inclus

 

 

 


Archives

Voir tous les albums photos

Pour voir tous les albums photos mis en ligne, il vous suffit de cliquer sur n'importe quelle photo qui apparaît. Vous serez redirigés vers une fenêtre qui vous permettra de consulter l'ensemble des photos d' un album ou bien encore de les visualiser tous !

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 13:55

tout_a_coup_le_silence.jpgTout à coup le silence/Thierry Bizot - Editions Seuil, 2006

Résumé : Patricia est attachée de presse d'acteurs et un personnage superficiel, cynique. Bien que consciente que sa vie est vide mais s'en arrangeant très bien, elle s'aperçoit en sortant de chez son gynécologue (qui vient de lui annoncer qu'elle n'est pas enceinte et qu'elle ne pourra probablement jamais avoir d'enfant) que le temps s'est arrêté. Une mouche est restée en l'air. Tous les habitants de Paris sont bloqués dans la posture où ils ont été saisis. Ils ne sont pas morts. Ils sont figés.

 

Extraits : "Je sors dans la rue...je croise un passant : il est figé. On dirait une statue de cire. Mort debout. Dans la position d'un homme pressé, qui marchait vite. Un peu plus loin, une petite fille en rollers est statufiée elle aussi".

"Je cours, je cours à perdre haleine. Henry a bien disparu, sa voiture est là, inoccupée, portes ouvertes. Je le cherche aux alentours, en vain. Soudain je repense à nos conversations, à ses caresses, à son odeur, à son attendrissant amour, au soleil de son coeur. Henry me manque. Et l'amour narcissique de Claire me dégoûte. J'en ai assez, de ce gynécée, de cette intimité féminine, laiteuse, lunaire. J'ai envie de cris, de soleil, de brûlure, de force, de candeur. J'ai une envie d'homme".

 

Commentaire : Lorsque Patricia, être superficiel, apprend sa stérilité, contrairement aux habitudes, ce n'est pas elle qui se fige mais le monde qui l'entoure. Dès lors, Thierry Bizot nous entraîne dans un conte fantastique : seule vivante parmi ces morts, elle part à la rencontre d'elle-même et des autres : elle dissèque, lorgne, condamne, critique, enlève le voile de l'hypocrisie et de l'apparence.  Tout y passe : le secret de sa mère, enfin découvert, ses voisins, les commerçants du quartier, une rencontre féminine dérangeante. Tout lui renvoie l'image d'une femme salie, incomplète car stérile. C'est un beau roman, surprenant, qui se termine par cette vérité "hier, on m'avait prononcée stérile, ce matin, je suis de nouveau une femme"...

Posté par Martine

 

emilie brunetL'Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet/Antoine Bello - Editions Gallimard, 2010

 

Résumé : Le détective Achille Dunot souffre d'une étrange forme d'amnésie. Depuis un récent accident, sa mémoire ne forme plus de nouveaux souvenirs, si bien qu'il se réveille chaque matin en ayant tout oublié des évènements de la veille. Quand le chef de police lui demande d'enquêter sur la disparition d'Emilie Brunet, une des femmes les plus riches du pays, Achille décide de tenir un journal dans lequel il consignera le soir les enseignements de la journée. Lui qui ne jure que par Agatha Christie, devient à son insu le héros et le lecteur d'un drôle de roman policier.

 

Extrait : "Force est de reconnaître que je ne suis pas Agatha. je pensais être à l'aise avec un stylo. Or les mots me viennent difficilement, par des détours compliqués et quand il arrivent enfin sur une page, ils n'expriment jamais tout à fait les nuances de ma pensée. Mes raisonnements s'abârdissent lamentablement au contact du papier. Mes analogies sont plates et sans originalité. Je n'ai pas non plus le sens de la formule, de ces raccourcis foudroyants qui capturent en trois mots l'essence d'une situation".

 

Commentaire : Achille Dunot, grand exégète des romans d'Agatha Christie, assimile chaque suspect, chaque témoin avec un personnage de ses romans. L'analyse du roman policier s'entremêle ainsi avec l'intrigue policière. Des pages entières relatant tel livre ou tel film policier s'intercalent avec le récit de l'intrigue. Bello joue sur le registre du polar bien ficelé, de l'analyse du code du roman policier et se sert de l'amnésie du détective pour lui faire écrire un journal, autre récit dans le récit. Complexe mais passionnant à lire.

Posté par Martine

 

chuchoteurLe Chuchoteur/Donato Carrisi - Editions Calmann-Levy, 2010

 

Résumé :  Cinq fillettes sont portées disparues : Debby, Anneke, Sabine, Melissa et Caroline. Et la police n'a pour le moment retrouvé que... six bras gauches. Qui a pu les amputer ainsi ? Pourquoi une telle perversion ? Que sont devenues les victimes ? Et à qui appartient le sixième membre ? Toutes ces questions affolent la population et intriguent les enquêteurs. Lorsque enfin les corps sont retrouvés, les uns après les autres, les indices mettent les policiers sur les traces d'assassins différents : un pédophile, un violeur, un pervers... Mais pas de serial killer... Et si, malgré tout, les meurtres étaient liés ? Le professeur Goran Gavila, un psy en charge de l'enquête, en vient à perdre la tête.

 

Commentaire : Donato Carrisi nous plonge ici dans un thriller palpitant d'autant plus effroyable qu'il est tiré de faits réels. Au bout de l'histoire, il y a une horreur folle que rien ne laisse présager. On ne sort pas indemne de l'ouvrage. Ame sensible s'abstenir !

Posté par Maryline

 

En lien avec l'exposition "La femme dans la société française", voici quelques ouvrages qui faisaient partis de la présentation, maintenant empruntables et qui ont fait l'objet de coup de coeur dans la préparation de celle-ci.

 

aventure_des_femmes.jpgL'aventure des femmes, XXè-XXIème siècle/Florence Montreynaud - Editions Nathan, 2007

 

Résumé : Après le XXème siècle des femmes, ouvrage de référence qui a connu un immense succès, voici une nouvelle édition plus synthétique, mise à jour et enrichie, qui reprend l'essentiel sur les femmes du monde entier. Florence Monteyraud retrace l'Histoire du point de vue des femmes, année après année avec des personnalités phares : Camille Claudel, Marie Curie, Simone de Beauvoir... et des faits qui ont marqué la vie des femmes : accès aux études, droit à la maternité volontaire, droit de vote, guerres et bouleversements.

 

Commentaire : Florence Montreynaud offre un récit passionnant de la grande aventure des femmes et de leur engagement pour l'égalité et l'autonomie. Une mine d'informations, de très beaux clichés. A lire pour s'instruire et pour le plaisir.

 

hier_les_femmes.jpgHier, les femmes/Florence Rochefort - Editions Aubanel, 2007

 

Résumé : Entre tradition et modernité, les femmes traversent les mutations profondes de la France des années 1880 à 1950. Rurales ou citadines, paysannes ou ouvrières, elles partagent un statut, une condition et une même mission de mère et d'épouse qu'elles acceptent ou qu'elles transgressent. Elles conquièrent de nouveaux territoires et prennent leur élan pour réaliser les exploits les plus innatendus.

 

Commentaire : Tous les combats y sont, tous les rêves aussi. De magnifiques photos en noir et blanc qui captent ces femmes en perpétuel mouvement, fait de luttes pour la liberté et le changement des mentalités.

 

femmes_qui_lisent_sont_dangeureuses.jpgLes femmes qui lisent sont dangereuses/Laure Adler et Stefan Bollman - Editions Flammarion, 2006

 

Résumé : L'histoire de la lecture féminine se reflète dans la peinture et la photographie. Les artistes de toutes les époques ont representé des femmes en train de lire. Pourtant, il aura fallu des siècles avant qu'il soit accordé aux femmes de lire à leur guise. Ce qui leur incombait d'abord, c'était de broder, de prier, de s'occuper des enfants et de cuisiner. Dès l'instant où elles envisagent la lecture comme une possibilité  de troquer l'étroitesse du monde domestique contre l'espace illimité de la pensée, de l'imagination, mais aussi du savoir, les femmes deviennent dangereuses...

 

Extrait : "Depuis l'aube du christiannisme jusqu'à aujourd'hui, entre nous et eux, circule un courant chaud, une affinité secrète, une relation étrange et singulière tissée d'interdits, d'appropriations, de réincorporations".

 

Commentaire : Un vrai coup de coeur ! Un recueil de photos accompagné de courts textes représentant des peintures du Moyen-Age jusqu'à aujourd'hui par les peintres Rembrandt, Manet, Matisse, Hopper. Le véritable clin d'oeil est celui de nous montrer des femmes, en  pauses pieuses, penchées sur la bible, seul livre qu'elles avaient le droit de lire (pour les plus instruites puisque bien évidemment la grande majorité ne savaient pas lire, n'ayant pas le droit à l'éducation) et de voir l'évolution de la posture, du mouvement, de la lumière qui se dégagent de ces femmes, année après année, siècle après siècle, car les livres ne sont pas des objets comme les autres pour les femmes et qu'entre leurs mains, ils illuminent tout.

 

femmes_qui_ecrivent_vivent_dangereusement.jpgLes femmes qui écrivent vivent dangereusement/Laure Adler et Stefan Bollmann - Editions Flammarion, 2007

 

Résumé : Pendant longtemps, la majorité des femmes ne surent pas lire. Quand elles eurent accès à la lecture, elles ne savaient pas forcèment écrire, l'écrit restant, dans la répartition traditionnelle des tâches entre les sexes, la chasse gardée des hommes. Quand elles accédèrent enfin au droit de l'écriture, elles durent mener une lutte encore plus longue, celle de la reconnaissance de leur production écrite. Cet ouvrage dresse le portrait d'une cinquantaine de ces auteures, depuis le Moyen-age avec Hildegard de Bingen et Christine de Pisan, jusqu'à celles plus contemporaires telles que Carson McCullers, Marguerite Yourcenar, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Françoise Sagan...

 

Commentaire : On reste avec nos deux acolytes et on repart pour une nouvelle part de bonheur ! Si lire peut s'apprendre, peut-on apprendre à écrire aussi facilement ? Pour certaines de ces femmes, écrire nécessite solitude, rupture du lien social, repli ou ouverture. Ecrire sur les souffrances intérieures, écrire pour crier, pour témoigner, pour faire avancer leur sort.

 

en_chemin_elle_rencontre.jpgEn chemin, elle rencontre... les artistes se mobilisent contre la violence faite aux femmes- Editions Des ronds dans l'O (Amnesty International), 2009

Résumé : en France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint, mari ou ex petit copain ; environ 70 000 adolescentes de 10 à 18 ans sont menacées d'être mariées de force, entre 55 000 et 65 000 fillettes ou femmes sont mutilées ou menacées de l'être. Chaque année dans le monde, 5 000 femmes sont tuées au nom de l'honneur, des centaines de milliers de femmes sont victimes de la traite en vue de la prostitution... Pour que les femmes osent parler, pour briser le silence, pour une prise de conscience, les artistes, femmes et hommes, se mobilisent pour la défense du droit humain. 33 artistes se mobilisent.


Commentaire : faut il en rajouter ?? No comment ! Une BD, c'est un moyen de lutter contre les violences faites aux femmes auprès des plus jeunes ? Faire prendre conscience de leurs droits et provoquer la révolte.

 

En lien, deux documentaires dans la collection "J'accuse" et "Femmes" aux Editions Syros par les auteurs Agnès Boussuge et Elise Thiébaut

pacte_awa.jpg- Le pacte d'Awa, pour en finir avec les mutilations sexuelles (à partir de 13 ans)

appelle_pas_ca_de_l-amour.jpg- J'appelle ça de l'amour, violence dans les relations amoureuses

 

Commentaire : Des thèmes forts traduisant la réalité encore aujourd'hui construit avec des témoignages, des documents, des entretiens et des ressources pour aller plus loin.

 

  Postés par Cathy

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Coup de coeur

 


l'idée ridicule L'idée ridicule de ne plus jamais te voir/Rosa Montero - Editions Métailié, 2015

 

Chargée d'écrire une préface pour l'extraordinaire journal que Marie Curie a tenu après la mort de son mari, Pierre Curie, Rosa Montero s'est vue prise dans un tourbillon de mots. Au fil de son récit du parcours extraordinaire et largement méconnu de cette femme hors normes, elle construit un livre à mi-chemin entre les souvenirs personnels et la mémoire collective, entre l'analyse de notre époque et l'évocation intime.

Elle nous parle du dépassement de la douleur, du deuil, de la reconstructiond e soi, de la bonne mort et de la belle vie, de la science et de l'ignorance, de la force salvatrice de la littérature...

Vivant, livre, original, ce texte étonnant, plein de souvenirs, d'anecdotes nous plonge dans le plaisir primaire qu'apporte une bonne histoire. Récit sincère et émouvant.